Peinture en décor

Effet de matière

L’Effet de Matière est souvent confondu avec le ‘trompe l’œil’. Il s’agit en réalité d’imiter en peinture, une matière comme le bois, le marbre, la pierre, le velours, etc. sans pour autant lui donner de perspective particulière que l’ornementation pure et simple.

Classiquement, il s’agira d’imiter :

– un marbre de cheminée sur les montants latéraux ou sur des plinthes,
– une certaine essence de bois sur une porte,
– de la fausse pierre dans un hall d’entrée,
– un marbre décoratif de cage d’escalier…

Parfois il est possible d’aller plus loin dans l’imitation :

– une colonne de stuc en imitation de marbre,
– une imitation « moulure » peut venir compléter le faux bois (effet de « trompe l’œil »)
– une imitation de moulure autour d’un plafonnier (effet « trompe-l’œil »)
– un drapé mural en faux velours : la soie…

Le marbre, comme le bois ont un nombre incalculable de variétés et d’essences. Toutes peuvent être imitées.

Pourtant, il arrive aussi -et c’est même l’apogée de l’art décoratif ! – que des marbres soient inventés, avec une veine qui n’existerait pas, des coups de pinceaux visibles et assumés. Ces marbres sont alors créés uniquement dans un but esthétique, ornemental… un peu comme pourrait l’être, un décor de théâtre. Hugues Losfeld affectionne beaucoup ce genre de marbre.

La Restitution

Il arrive parfois qu’avec le temps, des pièces d’un monument ancien aient été complètement blanchies, que des boiseries aient été enlevées, des cages d’escalier aient perdues leurs marbres, des décors de plafond n’existent plus… il ne s’agit pas de restaurer des motifs visibles mais de les créer entièrement ou de les re-créer  à partir de photos, d’archives ou de traces restantes : c’est ce que l’Atelier appelle la restitution.

Lorsqu’il ne reste aucune archive en support, Hugues Losfeld se basera sur ses propres archives  et son expérience afin de proposer un travail en adéquation avec le style du bâtiment.

La Restauration

Elle a pour objectif de réparer une œuvre tout en étant fidèle à son rendu initial.

La phase préalable et essentielle de la restauration consiste à établir un diagnostic : elle prend en compte la typologie du support, l’état de dégradation et la peinture utilisée afin d’adapter la technique et les experts en restauration.

Un grand soin est apporté à la restauration des peintures murales afin de garder au maximum le décor d’origine : l’intervention de l’Atelier est respectueuse, minime, réversible et non invasive. L’Atelier Hugues Losfeld ne considère pas la restauration comme un rajeunissement mais comme un arrêt de l’évolution dans le temps.

Créations artistiques

Hugues Losfeld réalise des créations sur mesure qui s’adaptent à vos envies. Pour une création, il est important de définir au préalable :

– L’endroit auquel vous destinez l’oeuvre : un mur de couloir, un mur de salle à manger, un haut de porte, un trumeau de cheminée, un plafond à caisson, un paravent, du mobilier, etc. Chaque projet possède des contraintes différentes en termes de recul ou d’angle de vue. Le sujet du dessin et les dimensions doivent être adaptés.

  • – Le type de support : souhaitez-vous une peinture à même un mur ou sur une toile marouflée (qui pourra être fixée).
  • – La taille exacte du projet
  • – L’esprit dans lequel vous désirez cette œuvre : Sans copier un tableau, Hugues est capable de peindre « à la manière » (d’un peintre, d’une époque…).

Afin de bien saisir vos envies, Hugues vous invite à mettre de côté des idées de tableaux qui vous plaisent ou vous inspirent et qui lui permettront d’affiner ses propositions.

Shopping Basket
fr_FRFrançais
en_GBEnglish (UK) fr_FRFrançais